Amour

Les plus populaires

Simard, on traite des impacts des décisions inefficaces de nos gouvernements, précisément dans le domaine des services aéroportuaires. On y apprend que ce sont les voyageurs qui sont victimes de ces sagas et que les aéroports de Burlington et Plattsburgh nous protègent des effets des décisions douteuses à l'aéroport Montréal-Trudeau. Mais à une époque où le Québec cherche à développer son économie, comment pouvons-nous nous réjouir de voir des retombées économiques nous passer sous le nez? Depuis, cet organisme et la Ville de Longueuil ont déployé beaucoup d'énergie au développement de cet aéroport qui pourrait offrir différents créneaux: vols d'affaires vers Toronto, équipes sportives et culturelles ainsi que des vols nolisés privés vers des destinations soleil et l'Europe. Imaginez la scène: plus besoin de se présenter trois heures à l'avance pour son vol, pas de congestion routière pour se rendre à l'aéroport, desserte rapide et efficace en transport en commun à partir de la Rive-Sud Il y a des moments où il faut faire preuve de vision. La reconnaissance d'un aéroport concurrentiel et polyvalent sur la Rive-Sud bénéficierait à l'ensemble de la population du Québec. D'aucune façon, la présente n'a pour but de dénigrer les responsables de l'aéroport de Plattsburgh, qui font réellement un travail remarquable.

Coup d'oeil sur cet article

Partie des spectacles: la Ville ne veut pas payer seule Photo: André Pichette, La Presse Les travaux du Partie des spectacles de la Place des Arts, annoncés à millions, frôlent désormais les millions en raison de pur indirects, d'un échéancier serré et d'achats de terrain. Le projet initialement révéler à millions de dollars frôle désormais les millions en raison de pur indirects, d'un échéancier serré et d'achats de terrain. La Ville doit prendre 25,5 millions supplémentaires pour le payer, mais pas question de payer isolé, a déclaré le maire Gérald Tremblay à La Presse. D'ailleurs, le Partie des spectacles est un ensemble grand de projets. En tout, c'est 27 millions supplémentaires que Montréal consacrera à la réalisation des travaux dans le secteur de la Place des Arts. Pour la Ville, la facture s'élève donc à 67 millions désormais, anse les investissements totaux, incluant l'apport avec Québec, 40 millions, et d'Ottawa, 40 millions, à millions. Il y avait des coûts admissibles et d'autres lequel ne le sont pas.

Le lien père-enfant à l'épreuve de l'incarcération Mémoire M2 Sociologie

Blue-jean Charest défend les policiers Photo: Sein Skinner, La Presse Des étudiants ont déposé des fleurs devant le canapé social de Loto-Québec, où un manifestant a été blessé à l'oeil, merde. Et les manifestations d'hier se sont déroulées dans le calme. Au suite des manifestations qui ont tourné à l'affrontement entre étudiants et policiers, le premier ministre Jean Charest a protéger le travail des forces de l'ordre et invité les grévistes à former preuve de retenue.

Quartier des spectacles: la Ville ne veut pas payer seule | La Presse

Auparavant de tout démolir, les agents avec la Ville numérotaient les pièces avec chaque bâtiment. Et ce, même s'ils étaient encore habités Tous ont été expropriés, rarement dédommagés. Ces Montréalais avaient une chose en commun: ils habitaient des quartiers qui ne cadraient charmer avec la modernité, qui ont été détruits au milieu du siècle extrême. Montréal était alors une autre agglomération, optimiste et confiante dans l'avenir. Par Jean Drapeau comme maire, l'administration municipale ne se souciait pas des détails. On filait à toute allure avec l'autoroute de la modernité. Il fallait moderniser les vieux quartiers ouvriers. Par clair, il s'agissait d'y passer le bulldozer et de reconstruire à nouveau.

COMMENT FLIRTER AVEC UNE FILLE (6 étapes à suivre)

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top